L'UMP mise sur Internet et veut se transformer en Facebook de droite!

Par

En changeant la direction de l'UMP à la fin du mois de janvier, Nicolas Sarkozy veut également transformer son parti en lui faisant prendre le tournant de l'Internet. L'UMP deviendrait un réseau social, une sorte de petit Facebook de droite. Ce qu'a fait Barack Obama aux Etats-Unis tout au long de sa campagne présidentielle a fortement inspiré l'équipe de l'Elysée. Lire aussi l'article de Mathilde Mathieu:

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est sa force, une aptitude à rebondir, une avidité à tout contrôler. A l'été 2008, devant l'érosion de son parti, celui qui l'a porté au pouvoir, Nicolas Sarkozy décide de changer de pied. L'Union pour un mouvement populaire (UMP) avait passé le cap des 370.000 militants au sortir du second tour de la présidentielle. Depuis, il se vide. 280.000 cartes au compteur, un patron – Patrick Devedjian – qui s'ennuie, un état-major qui se déchire, des cadres intermédiaires qui doutent.