Philippe Séguin, mort d'un emmerdeur

Par
Philippe Séguin est mort dans la nuit du mercredi 6 au jeudi 7 janvier d'une crise cardiaque. Il avait 66 ans. Les hommages affluent pour saluer une carrière politique riche en rebondissements. L'homme cependant savait montrer de lui-même une autre facette que celle qu'il affichait dans les médias et sur les estrades des meetings. Article et dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pendant de longues années, longtemps après qu'il eut quitté le ministère du travail, quand on demandait aux huissiers et autres fonctionnaires, quel avait été le pire des ministres qu'ils avaient eu à servir, un cri du cœur unanime sortait des poitrines: Philippe Séguin.