François Lamy et les affaires du PS : « Vous ne changez pas les habitudes »

Par

Le PS est ébranlé par trois scandales touchant trois de ses plus grosses fédérations. François Lamy, bras droit de Martine Aubry, soutient que « à chaque fois qu'il y a eu des faits, le PS a agi ». Avec quelles mesures ? Quel calendrier ? Pour le conseiller de la première secrétaire « les mesures coercitives ne fonctionnent pas » car « vous ne changez pas les habitudes ». Entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a eu les dérapages verbaux de Georges Frêche et les détournements de fonds présumés de Robert Navarro, sénateur et ancien patron de la fédération du PS de l'Hérault. Puis l'enquête judiciaire pour association de malfaiteurs touchant Jean-Noël Guérini (président PS du conseil général) et son frère dans les Bouches-du-Rhône (lire notre dossier). Depuis décembre, il est question d'un possible financement occulte du PS dans le Pas-de-Calais, autour du député et maire de Liévin, Jean-Pierre Kucheida (lire notre série sur le scandale du « PS 62 »).