Dominique Baudis: 36.000 euros de notes de frais indues

Dominique Baudis, le nouveau Défenseur des droits, sait au moins défendre son portefeuille. À l'Institut du monde arabe, qu'il a présidé jusqu'au mois de juin, il a abusé de sa carte bancaire professionnelle. Au point que l'Urssaf a procédé à un redressement. Épinglés: 36.000 euros de notes de frais non justifiées entre 2007 et 2009. Dominique Baudis en a remboursé une petite partie.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le nouveau Défenseur des droits s'en accorde à tour de bras. Dans son précédent poste à la tête de l'Institut du monde arabe, Dominique Baudis a tellement abusé des notes de frais qu'elles ont fait l'objet d'un redressement de l'Urssaf, dont Mediapart s'est procuré une copie.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal