« Il faut avoir un député à portée de gifle » : quand un élu socialiste part en reconquête

Le député de l’Eure Philippe Brun, seul de son département à avoir résisté à la vague RN, part à la rencontre des habitants des villages de sa circonscription qui ont placé l’extrême droite en tête. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Clef-Vallée-d’Eure (Eure) –. Philippe Brun est intarissable sur les maux de la France périphérique. À bord de sa voiture, sur les routes de l’Eure où il a toujours vécu, le député socialiste âgé de 31 ans énumère les effets du dernier mandat d’Emmanuel Macron sur sa circonscription en grande partie rurale : « Cinq ans de macronisme, c’est la fermeture de sept services de finances publiques, onze classes d’écoles, dix bureaux de poste, dans un département qui est aussi le premier désert médical de France métropolitaine avec 63 médecins pour 100 000 habitants. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal