Un groupuscule d’ultradroite suspecté de préparer une attaque contre Macron

Par

Cinq hommes et une femme soupçonnés de préparer une action violente contre le président de la République ont été interpellés mardi. Un projet d’action violente « imprécis et mal défini », selon une source proche de l’enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cinq hommes et une femme soupçonnés de préparer « une action violente » contre Emmanuel Macron ont été interpellés mardi par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a-t-on appris de source proche de l’enquête. Le projet d'action violente visé est à ce stade « imprécis et mal défini », a précisé cette même source.