Mosquée de Poitiers: les «Identitaires» condamnés à du sursis et à de lourdes amendes

Par

Les militants de Génération identitaire, qui avaient envahi le chantier de la mosquée de Poitiers il y a cinq ans, viennent d’être condamnés pour « provocation à la discrimination raciale ou religieuse ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un matin d’octobre 2012, plus de 70 militants de la naissante Génération identitaire avaient envahi le chantier de la mosquée de Poitiers. Ils avaient scandé des slogans tels que « Charles Martel » ou « À Poitiers, ni kebab, ni mosquée », et avaient occasionné des dégradations sur l'édifice. Cinq d’entre eux viennent d’être condamnés à des peines de prison avec sursis et à de lourdes amendes.