Aux prud’hommes, ce député macroniste qui ne paye pas son «collaborateur»

Par Daphné Gastaldi (We report)

Aux prud’hommes de Lyon, un ancien collaborateur de Bruno Bonnell (LREM) a dénoncé vendredi des mois de travail dissimulé. Le député conteste et déplore l’opportunisme d’un militant. Cette affaire, inhabituelle, démontre le flou qui entoure le statut des collaborateurs parlementaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Mister Robot » ne réglera pas cette affaire à l’amiable. Bruno Bonnell, l’entrepreneur pionnier en robotique et député LREM, se retrouve aux prud’hommes de Lyon face à Hadj Djennas, engagé auprès du député. Celui-ci, présenté à maintes reprises comme un « collaborateur parlementaire » sur les réseaux sociaux du député, affirme avoir travaillé de septembre à décembre 2017 sans contrat de travail, malgré plusieurs demandes.