Castaner défend les interpellations musclées de lycéens

Par
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a défendu vendredi l'interpellation musclée de 151 jeunes, dont beaucoup de lycéens, jeudi à Mantes-la-Jolie (Yvelines), qui a suscité des réactions indignées sur fond de fronde des "Gilets jaunes".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a défendu vendredi l'interpellation musclée de 151 jeunes, dont beaucoup de lycéens, jeudi à Mantes-la-Jolie (Yvelines), qui a suscité des réactions indignées sur fond de fronde des "Gilets jaunes".