Le procès Cahuzac menacé avant d'avoir commencé

Par et

Le procès de l'affaire Cahuzac, le plus important scandale du quinquennat Hollande, s’ouvre ce lundi devant le tribunal de Paris. Mais sa tenue est d'ores et déjà compromise suite au dépôt de plusieurs questions prioritaires de constitutionnalité (QPC) par les avocats de l'ancien ministre fraudeur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le procès du plus important scandale du quinquennat Hollande, l’affaire Cahuzac, doit s’ouvrir ce lundi 8 février devant le tribunal correctionnel de Paris. L’ancien ministre du budget Jérôme Cahuzac, son épouse, Patricia Cahuzac, le banquier François Reyl, la banque Reyl & Cie, ainsi qu’un conseiller financier de l’ombre, Philippe Houman, doivent – théoriquement – être jugés jusqu’au 18 février, à raison de trois audiences par semaine, devant la XXXIIe chambre correctionnelle, spécialisée dans les affaires de délinquance financière et de fraude fiscale.