France

A un an de la présidentielle, la gauche dans tous ses états

Dans « À l’air libre », l’émission quotidienne de Mediapart, les politiques de gauche passent sur le gril : vont-ils s’entendre pour 2022 ? Et sur quel programme ? ONG, Gilets jaunes et militants pour le climat les aiguillonnent et réclament un programme pour changer la vie. Enfin.

à l’air libre

8 avril 2021 à 19h14

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF

Exceptionnellement, pas d’« À l’air libre » ce jeudi 8 avril. Mais un florilège de nos émissions consacrées à la gauche dans tous ses états à un an de la présidentielle.

Dans « A l'air libre »: A un an de la présidentielle, la gauche dans tous ses états © A l'air libre

« Il faut construire un projet commun et définir les grandes causes qui vont structurer un récit. Ensuite, on élira la reine d’Angleterre !, s’agace l’eurodéputé Place publique Raphaël Glucksmann. On a la gauche la plus fainéante du monde. Le but c’est d’imposer son agenda et c’est ce qu’on n’arrive plus à faire. On a perdu le sens même du combat culturel. »

Des mots qui résonnent alors que la gauche ne cesse de se fracturer sur des polémiques alimentées par la droite ou l’extrême droite. « On est en train d’expliquer que les antiracistes sont racistes », explique Mélanie Luce, présidente du syndicat étudiante Unef, dont l’organisation a été attaquée pour organiser des réunions « non mixtes » où des femmes et des personnes racisées peuvent exprimer leurs ressentis sur les discriminations subies en toute liberté.

« On ne peut plus fermer les yeux sur la précarisation inouïe d’une partie de la population. […] Il faut donner un revenu d’existence et modifier notre démocratie. La question, c'est de redonner du pouvoir au peuple », alerte Sandrine Rousseau, candidate écoféministe à la primaire d’Europe Écologie-Les Verts, qui alerte contre le « concours des égo » à un an de l’élection.

La gilet jaune Priscillia Ludosky et la militante Mathilde Imer, coprésidente de « 2022 ou jamais », un rassemblement qui cherche à organiser une large primaire citoyenne, alertent sur l’abstention galopante et la déconnexion des partis avec des pans entiers de la société.

« La gauche, ça ne veut rien dire, elle a trahi certains électorats », prévient Mathilde Imer.

La jeune militante Léna Lazare, aux avant-postes des mobilisations pour le climat, est venue sur notre plateau pour lancer un message simple : « Unissez-vous ! » Facile à dire… Mais une chose est sûre : les apéros entre chefs à plumes ne suffiront pas pour que les gauches offrent une alternative crédible au macronisme et à l’extrême droite.

Ce n’est qu'un début, de nombreux invités de tous horizons, partis et mouvements, viendront dans l’émission dans les prochaines semaines…

« À l’air libre » reprend normalement lundi 12 septembre à 19 heures, à très vite !

Voir ou revoir toutes nos émissions ici.

à l’air libre


Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne