Rapport annuel du Défenseur des droits: des pratiques policières jugées illégales, discriminatoires et impunies

Par

Avant de quitter ses fonctions de Défenseur des droits, Jacques Toubon a présenté ce 8 juin son dernier rapport annuel, qui pointe de nouveau les contrôles d’identité abusifs et critique l’impunité des forces de l’ordre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis 2014, le nombre de réclamations faites auprès du Défenseur des droits a augmenté de 40 %, passant de 90 352 à 103 066 en 2019. Les plaintes qui ont connu la plus forte augmentation concernent les forces de l’ordre. Elles enregistrent une hausse près de trois fois supérieure en cinq ans : 1 957 réclamations en 2019 contre 702 réclamations en 2014.