En ruines, LR rêve de sauver ses mairies, son ultime trésor de guerre

Largement vainqueur des municipales de 2014, le parti Les Républicains joue gros lors du scrutin de mars prochain. Écrasée aux européennes, la formation de Christian Jacob compte profiter de la prime locale aux sortants et limiter l'hémorragie de ses barons vers LREM.

Lucie Delaporte, Mediacités, Le Poulpe, Le d'Oc et Marsactu

8 novembre 2019 à 18h50

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Sans chef pendant près de six mois, après la démission de Laurent Wauquiez, LR a longtemps laissé en souffrance l’épineux dossier des municipales. À peine élu à la tête du parti, Christian Jacob a donc dû s’atteler à traiter les investitures. Le président de LR espère faire de ce scrutin un temps de reconquête pour son parti qui a accumulé les déroutes électorales ces dernières années.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal