Avant son départ de Beauvau pour Matignon, l’ex-ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve avait annoncé l’examen, le 21 décembre en conseil des ministres, d’un projet de loi créant un « régime commun » d’ouverture du feu pour les policiers et gendarmes. Selon nos informations, le Conseil d'État a été saisi pour avis de ce texte. Il s’agit pour le gouvernement d’éteindre définitivement le mouvement de colère des policiers de base, toujours vif deux mois après l’agression de quatre fonctionnaires de police dont la voiture a été incendiée à Viry-Châtillon (Essonne).