Le pouvoir cède aux policiers sur l'usage des armes

Par

Le texte est examiné ce 21 décembre en conseil des ministres. Le gouvernement veut élargir les cas où les policiers peuvent faire usage de leurs armes, au-delà du strict cadre de la légitime défense. Dans la version du projet de loi consultée par Mediapart, les règles reprendraient en les modernisant celles des gendarmes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avant son départ de Beauvau pour Matignon, l’ex-ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve avait annoncé l’examen, le 21 décembre en conseil des ministres, d’un projet de loi créant un « régime commun » d’ouverture du feu pour les policiers et gendarmes. Selon nos informations, le Conseil d'État a été saisi pour avis de ce texte. Il s’agit pour le gouvernement d’éteindre définitivement le mouvement de colère des policiers de base, toujours vif deux mois après l’agression de quatre fonctionnaires de police dont la voiture a été incendiée à Viry-Châtillon (Essonne).