Prof harcelée par l’extrême droite : « Maintenant, il faut une protection policière pour réfléchir sur la fraternité ? »

Sophie Djigo, enseignante de philosophie en classe préparatoire à Valenciennes, a été la cible d’une campagne en ligne parce qu’elle organisait une sortie pédagogique auprès d’une association d’aide aux migrants à Calais. Dans un entretien à Mediapart, elle demande à l’Éducation nationale de « protéger les collègues ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La sortie scolaire qu’elle devait faire avec sa classe d'Hypokhâgne du lycée Watteau de Valenciennes est devenue un symbole, et elle, une cible. L’enseignante Sophie Djigo a porté plainte mercredi 7 décembre pour « cyberharcèlement », suite à des menaces de morts. Le rectorat de Lille avait déjà fait de même.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal