Aquilino Morelle, l’amnésie et l’art du storytelling

Par

L’ancien conseiller politique de François Hollande sort un livre, L’Abdication, accompagné d’un plan com’ magistralement mené : plus personne ne parle de son conflit d’intérêts. Il affirme faussement que c’est François Hollande qui a fait fuiter à Mediapart l’histoire de son cireur de chaussures. Et il réinvente son parcours politique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Aquilino Morelle aurait aimé écrire l’histoire. À défaut, il la réécrit. À l’occasion de la sortie de son livre L’Abdication (éditions Grasset), le 11 janvier, l’ancien conseiller politique de François Hollande, maître dans l’art du storytelling, parvient dans ses différentes interviews à faire oublier la raison principale de son éviction à la suite des révélations de Mediapart : une situation de conflit d’intérêts avérée. Ce médecin de formation a en effet réussi la prouesse de travailler pour un laboratoire pharmaceutique tout en étant inspecteur à l’IGAS (inspection générale des affaires sociales), ce grand corps de l’État en charge des affaires sociales et sanitaires.