Trafics, rendez-vous impossibles: le calvaire des étrangers en préfecture

Par Nejma Brahim

La nuit, des files d’attente interminables se forment devant certaines préfectures. Beaucoup d’étrangers devant renouveler leur titre de séjour ou déposer une demande n’arrivent plus à obtenir de rendez-vous. Conséquence : un marché parallèle est apparu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il est 5 heures, à la préfecture de Créteil (Val-de-Marne). Assis sur le muret devant l’entrée, Yousra* et Kamel* sont les premiers arrivés. Il fait 2 °C et le couple sait qu’il doit prendre son mal en patience jusqu’à l’ouverture à 9 heures. « On s’est réveillé à 4 heures », confie Kamel, 29 ans. Leur mariage est récent : Yousra est venue du Maroc il y a une semaine et ils espèrent lancer la procédure de regroupement familial au plus vite.