A Martigues, un jeune migrant ivoirien porté par un élan de solidarité

En arrivant à Marseille, Jules, un orphelin ivoirien de 15 ans, a tapé à toutes les portes. Faute de réponse des autorités, c’est la mobilisation de militants de Martigues qui a permis de l’héberger chez un retraité pendant cinq mois.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Jules est arrivé en Europe par la mer, en traversant le détroit de Gibraltar. Ce jeune Ivoirien alors âgé de 15 ans s’est échoué un jour de juillet 2016 en bas des escaliers de la gare Saint-Charles, à Marseille. Alors que le département est censé assurer leur protection, des dizaines de migrants mineurs isolés, pour la plupart guinéens, maliens et ivoiriens, dorment dans la rue et dans des squats à Marseille.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal