Face à la crise, Bruno Le Maire à côté de la plaque

Par

Les effets de l’épidémie de coronavirus seront sévères sur la croissance. Bruno Le Maire y apporte cependant une réponse hors de propos. Et les effets de la politique de ces dernières années se feront fortement ressentir sur les couches les plus fragiles de la population.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouvernement ne ménage pas ses efforts pour faire croire qu’il apporte une réponse forte à la crise économique ouverte par l’épidémie de coronavirus. Dans un point presse réalisé ce lundi 9 mars au matin, le ministre de l’économie et des finances Bruno Le Maire, flanqué de sa secrétaire d’État Agnès Pannier-Runacher et de la ministre du travail Muriel Pénicaud, a annoncé vouloir « muscler ses réponses » à la récession qui vient.