La fable de la gazelle et du lion, ou comment construire en Corse dans un site protégé

Par

La tentative d’extorsion dont une famille de continentaux s’estime victime tourne autour d’une villa, bâtie dans une zone qui aurait dû rester inconstructible. Mais les spéculateurs ont réussi à passer entre les lois et les règlements.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur la terrasse du Tamaricciu, le dos à la mer, Antoine Milanini contemple, songeur, la colline à la vue imprenable, en surplomb de son restaurant de plage, où il rêvait de bâtir les maisons qui lui auraient permis de faire fortune. « Mon frère et moi avions prévu de construire cinq villas : une pour chacun d’entre nous et trois pour une société hôtelière, dont nous sommes tous deux actionnaires. Nous les aurions louées, l’été, aux clients du restaurant. »