Rachid Abou Houdeyfa, l’imam des jeunes que les politiques boudent

Par
Avec ses vidéos et son goût de la mise en scène, le prêcheur de Brest ringardise tous ceux qui l’ont précédé. Estampillé salafiste, il ne parvient pas à obtenir les bonnes grâces du gouvernement mais s'attire les foudres de nationalistes bretons qui appellent à manifester devant sa mosquée. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il récite ses prêches comme d’autres jouent un one-man show. Les mains agitées, la voix rythmée et la vanne bien sentie. Il a des fans aussi, 170 000 « likes » sur sa page Facebook, 85 000 inscrits sur sa chaîne YouTube et une application pour smartphone qui retransmet en direct ses prêches du vendredi. De sa petite mosquée de Brest, l’imam Rachid Abou Houdeyfa est ainsi audible au-delà des frontières.