Le confinement allégé met les chômeurs au régime sec

Par Cécile Hautefeuille

Contrairement au premier confinement, aucune annonce n’a été faite en faveur des demandeurs d'emploi. La ministre du travail estime que cette fois l’économie « n’est pas figée ». Pourtant, les offres restent en baisse et certains demandeurs d’emploi sont à bout, financièrement comme psychologiquement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je tourne en rond sur les offres. Il n’y a pas grand-chose. » Lucie, une Toulousaine de 27 ans, désespère. Elle recherche des missions d’intérim dans la préparation de commandes. En vain : « Je n’ai travaillé que trois jours le mois dernier. J’ai gagné 154 euros. » Ce sera sa seule et unique ressource, pour débuter le mois de novembre.