Affaire Cahuzac: enquête terminée

Par

Les juges d'instruction ont achevé l'enquête sur le compte caché à l'étranger de Jérôme Cahuzac, qui avait précipité son départ du gouvernement en mars 2013, après les révélations de Mediapart.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

L'enquête sur le compte caché à l'étranger de Jérôme Cahuzac, qui avait précipité son départ du gouvernement en mars 2013, est terminée, a annoncé à l'AFP une source proche du dossier.  

Les juges d’instruction du pôle financier de Paris ont signifié la fin de leurs investigations le 1er décembre, selon une source judiciaire. Outre l'ancien ministre du budget, sont mis en examen dans ce dossier de fraude fiscale son ex-épouse Patricia Cahuzac, les banquiers François et Dominique Reyl, le gestionnaire de fortune Hervé Dreyfus et un avocat fiscaliste.

La fin de l'enquête ne signifie pas forcément la fin de l'instruction. Le parquet et les différentes personnes mises en examen disposent d'un délai pour solliciter la réalisation d'un certain nombre d'actes supplémentaires. S'ils se heurtent au refus des juges, ils ont encore la possibilité de faire appel devant la chambre de l'instruction.

L'information judiciaire a confirmé les aveux de Jérôme Cahuzac faits après les révélations de Mediapart. Qu'il s'agisse de l'historique de son compte, son transfert de Suisse vers Singapour et le montant des sommes cachées au fisc. Au moment ou son existence a été révélée, le compte abritait 600 000 euros. Les investigations des juges n'ont pas permis de confirmer certains informations issues des milieux bancaires suisses selon lesquelles Jérôme Cahuzac aurait dissimulé des sommes autrement plus importantes, de l'ordre de 10 a 15 millions d'euros.

L'enquête a également permis de découvrir un fraudeur que l'on ne soupçonnait guère, l'ex-épouse de Jérôme Cahuzac. Patricia Cahuzac accusée par son mari d'être à l'origine de la dénonciation qui a ruiné sa carrière, détenait elle aussi un compte clandestin mais dans un autre paradis fiscal, l'Ile de Man. Elle y avait déposé près de 2,5 millions d'euros.

Le couple, désormais séparé, devrait se retrouver, vraisemblablement dans le courant de l'année prochaine, sur le banc des prévenus du tribunal correctionnel de Paris.    

 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous