Pour la jeunesse, Macron continue de proposer une politique de rustines

Par

La précarité de plus en plus visible des jeunes bouscule les rangs macronistes. Entre mesures d’urgence et recyclage de promesses de campagne, l’exécutif tente de se tirer d’une situation devenue très politique, à l’approche de la présidentielle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les questions se multiplient à mesure que les files d’attente s’allongent. Depuis plusieurs jours, les images d’étudiants attendant de recevoir une aide alimentaire ravivent les promesses passées – et parfois non tenues – d’Emmanuel Macron. Les membres de la majorité et du gouvernement qui s’époumonent depuis quatre ans dans l’espoir d’un « rééquilibrage politique » n’attendent désormais plus grand-chose des quelques mois qui les séparent de la présidentielle de 2022. Mais ils continuent toutefois de donner de la voix face à un président de la République persuadé qu’aucun de ses prédécesseurs n’a fait autant que lui « en matière sociale ».