Taupe à l’ONU : la vidéo qui embarrasse Thales

Après nos révélations sur l’infiltration par Thales d’agents à l’ONU, un cadre dirigeant du géant français des équipements aéronautiques et militaires reconnaît dans une vidéo que ses salariés détachés en secret aux Nations unies ont pu « orienter les appels d’offres ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La communication de crise est un exercice très délicat. Le géant français de l’aéronautique et de la défense Thales, visé depuis novembre 2020 par une enquête pour corruption menée par le parquet national financier, s’y est pris les pieds dans le tapis.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal