Après la publication par Le Monde de la fameuse vidéo, le ministre de l'intérieur a donc tenté de déminer le terrain en évoquant une «vaine et ridicule tentative de polémique» (lire ici notre article).