Le FN en ses mairies: affaires, condamnations en série et clientélisme

Par

Alors que le Front national a fait son retour à l'Assemblée et vise des mairies en 2014, Mediapart dresse le bilan de ses expériences municipales à Toulon, Orange, Marignane et Vitrolles à la fin des années 1990. Quatre gestions, quatre échecs et une avalanche de scandales. Deuxième volet de notre série.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Tête haute, mains propres ». Aujourd'hui encore, Marine Le Pen reprend volontiers à son compte ce slogan des maires frontistes des années 1990. « Nous sommes le seul parti à avancer tête haute et mains propres. Nous faisons de la politique de manière complètement différente de l'UMP ou le PS », se félicite-t-elle ainsi dans l'Union, en 2011.