À Aubervilliers, portraits d’un petit bout de Françalgérie

Par

Six députés algériens en visite en France sont venus cette semaine se recueillir à La Courneuve et à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), en souvenir du 17 octobre 1961 et des massacres des habitants des bidonvilles par la police française. Quarante ans plus tard, qui sont les Algériens et les Français, en majorité kabyles, qui habitent ces communes?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si cette page ne s'affiche pas complètement, rafraîchissez votre écran (touche F5)