Harcèlement sexuel: victoire des nettoyeuses de la gare du Nord

Par

Dans les trains de la gare du Nord, à Paris, elles nettoient les toilettes. Pendant qu’elles travaillaient, leurs chefs d’équipe frottaient leurs sexes contre elles, leur mettaient des mains aux fesses, les insultaient. L’une d’entre elles et un lanceur d’alerte ont été licenciés pour avoir parlé. Les prud’hommes viennent de leur donner raison.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Voilà une décision de justice qui devrait donner encore un peu plus de courage aux victimes de harcèlement sexuel. Loin de l’univers glamour de Hollywood, la société H. Reinier, qui, gare du Nord, à Paris, emploie des femmes qui nettoient les toilettes des trains, a été lourdement condamnée pour ne pas avoir agi contre les harceleurs sexuels qui sévissaient en son sein et pour avoir même licencié deux personnes qui avaient subi ou dénoncé les faits.