Présidentielle 2012: chiffrages, déchiffrages, enfumages...

Par
Un club patronal, l'institut Montaigne, s'est associé au quotidien Les Echos pour produire un chiffrage des propositions des candidats. Les présupposés idéologiques, l'absence de garantie sur l'impartialité des calculs ou encore le secret gardé sur l'identité des «chiffreurs» jettent la suspicion sur ce projet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est une initiative pour le moins contestable qu'a prise la direction du quotidien Les Echos. Elle vient de s'associer à un club patronal ancré à droite, l'institut Montaigne, pour présenter au cours des prochains mois un chiffrage des différentes propositions au fur et à mesure que les six principaux candidats à l'élection présidentielle les présenteront. Censée être encadrée par des règles scientifiques indépendantes et incontestables, l'évaluation risque fort de tourner à la mascarade. A cause du parti pris idéologique qui est inhérent à ce genre de démarche ou encore à cause du profil des équipes, soigneusement gardées secrètes, qui vont procéder aux calculs.