Les gauches françaises au révélateur des «gilets jaunes»

Par

Les « gilets jaunes » sont-ils un piège ou une bénédiction pour la gauche ? Soutien sans faille du mouvement, La France insoumise s’est sentie pousser des ailes, mais elle est bien incapable de prédire à qui bénéficiera cette mobilisation. Les autres partis politiques, du PCF à Génération·s, sont plus critiques, au risque d'être marginalisés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est, dit-on, dans les moments de crise que les hommes montrent leur vrai visage. Il en est de même pour les partis politiques. Le mouvement des « gilets jaunes », qui entame, ce samedi, sa neuvième semaine ininterrompue de mobilisation, malmène autant qu’il interroge en profondeur le champ politique. Si le pouvoir macroniste, discrédité, se révèle dramatiquement coupé de la population, l’opposition, elle aussi, est poussée dans ses retranchements par le soulèvement des ronds-points.