Scandale du Mediator: Alexandre le malheureux

Par

Le professeur Jean-Michel Alexandre a été considéré pendant quinze ans, jusqu'en 2000, comme le patron du médicament en France. Interrogé le 10 février par la mission parlementaire d'information sur le Mediator, il a adopté une ligne de défense simple: tirer sur tout ce qui bouge. Avec un credo: tout le monde est fautif, sauf lui.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

D'emblée, le ton est donné : celui d'un avant-goût de procès. Auditionné, le 10 février, par la mission d'information de l'Assemblée nationale sur le Mediator, le professeur Jean-Michel Alexandre se présente accompagné de son avocate. Aucune des autres personnalités entendues par cette mission, que préside le député socialiste Gérard Bapt, n'a jugé utile une telle assistance juridique.