A Vittel, l’eau de Nestlé ne coule plus de source

Par Robert Schmidt (We Report pour La Cité)

Alors que la nappe phréatique de Vittel est en voie d’épuisement, la multinationale suisse continue de l’exploiter pour commercialiser l’eau minérale Vittel Bonne Source. La justice enquête sur un cas potentiel de conflit d’intérêts qui aurait favorisé Nestlé aux dépens de la population locale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vittel (Vosges), envoyé spécial. – « L’enquête touche à son terme », déclare en exclusivité à La Cité le vice-procureur d’Épinal Vincent Légaut. Pour une politicienne locale et son époux, un ex-haut cadre de Nestlé, c’est bientôt l’heure de vérité. Claudie Pruvost, conseillère départementale vittelloise, est visée par une enquête préliminaire pour conflit d’intérêts. L’affaire porte sur l’exploitation de l’une des célèbres eaux minérales de Vittel par la multinationale suisse.