L’Assemblée vote contre le pass sanitaire, puis pour

Par

Après que le Modem a lâché mardi la majorité, l'exécutif a dû avoir recours au procédé de la « seconde délibération » pour forcer les députés à revoter sur le « passe sanitaire ». L'Assemblée nationale a finalement adopté dans la nuit cette mesure controversée, ainsi que l'ensemble du projet de loi « gestion de sortie de crise sanitaire ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour que l'Assemblée nationale vote finalement l'instauration d'un « passe sanitaire », dans la nuit de mardi à mercredi, il aura fallu une seconde délibération sur l'article en question, demandée par l'exécutif. Le gouvernement a dû y avoir recours après que les députés ont rejeté dans un premier temps cette mesure jugée trop floue par ses détracteurs, voire discriminatoire.  « Vous devriez peut-être raser un peu plus les murs ! », a lancé Pascal Brindeau (UDI), au patron du groupe LREM, Christophe Castaner.