Aubry assure qu'«on ne s'engueule plus au PS»

Par
Martine Aubry et Ségolène Royal ont défendu l'unité de leur parti, samedi lors de la convention nationale sur l'égalité réelle, un texte qui doit tracer le programme des socialistes pour 2012.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jouer le jeu, le jeu du parti et le jeu de l'unité: tel était le mot d'ordre du Parti socialiste samedi à Paris, réuni en convention nationale sur l'égalité réelle, un texte qui doit contribuer à tracer le programme des socialistes pour la prochaine présidentielle. Et le jeu, ils l'ont tous, ou presque, joué, de Ségolène Royal à Manuel Valls en passant par Arnaud Montebourg et bien sûr la première secrétaire, Martine Aubry.