Covid-19: ces centaines de milliers de vaccins disponibles mais interdits d’usage

Les vaccins à ARN messager apparaissent si rares et précieux que des médecins et des pharmaciens voudraient récupérer les dernières gouttes restantes au fond des flacons pour reconstituer des doses. Une pratique interdite par les autorités de santé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le vaccin à ARN messager s’impose comme la seule issue à la crise mondiale provoquée par le coronavirus. En Israël, il est en train de faire la preuve de son efficacité, au moins sur les formes graves du Covid-19 : le taux d’hospitalisation des personnes âgées, massivement vaccinées avec le produit du laboratoire Pfizer, est en chute libre.