Sénégal, Congo, Bénin : les quotas d’immigration entrent par la petite porte

Par

En finalisant un accord avec le Sénégal sur l'immigration, Paris pose la première pierre de la politique des quotas voulue par Nicolas Sarkozy. Dakar a obtenu que ses ressortissants aient un accès facilité à 108 métiers, sur le marché du travail français, rencontrant des difficultés de recrutement. En échange, il s'engage à rapatrier les Sénégalais en situation irrégulière.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Brice Hortefeux, ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du co-développement, vient de fixer à un millier le nombre de cartes de séjour de « salariés » qui pourront être délivrées en 2008 à des Sénégalais. A une condition : qu’ils obtiennent un contrat de travail correspondant à une liste de 108 métiers, plus ou moins qualifiés, rencontrant des difficultés de recrutement.