Mediator: un rapport judiciaire charge Servier

Par

Un rapport judiciaire, dont les conclusions viennent d'être divulguées par le parquet du tribunal de grande instance de Paris, confirme que les dangers du Mediator étaient connus en 1998 et que le groupe Servier a cherché à dissimuler la parenté de son produit avec les anorexigènes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Mediator aurait dû être retiré du marché entre 1998 et 2003 et pourrait provoquer jusqu’à 1 800 décès à long terme, selon un rapport d’expertise judiciaire dont les principales conclusions ont été présentées par le parquet du tribunal de grande instance de Paris le vendredi 12 avril.