Un droit de réponse du président du MACTe

Par

En réaction à notre article du 30 mars sur l’argent disparu du Mémorial de l’esclavage de Pointe-à-Pitre, le président du conseil d’administration de l’EPCC MACTe nous a adressé un droit de réponse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Président du conseil d’administration de l’EPCC MACTe, Georges Bredent, nous a adressé le 8 avril le droit de réponse suivant :