A l'issue de son congrès, EELV s'offre un répit

Par

David Cormand a été élu samedi secrétaire national du parti écologiste, au terme d’un congrès sans surprise et sans drame. Mais à un an de la présidentielle, face à une gauche en lambeaux, rien n’est pour autant réglé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il n’y a eu ni renversement d’alliances ni révolution de palais. Au terme d’un congrès sans surprise et sans drame, David Cormand, proche de Cécile Duflot, a été élu secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts (EELV), avec une majorité confortable. Mais à un an de la présidentielle, au beau milieu d’une gauche en lambeaux, rien n’est réglé pour le parti écologiste.