Nouvelles cartes d'identité: «On crée un fichier d'identification judiciaire»

Par
Député PS spécialiste des fichiers policiers, Delphine Batho revient sur les ambiguités du futur fichier central biométrique qui rassemblera les données de 45 millions de Français. Un «fichier des honnêtes gens» (dixit un rapporteur UMP) adopté le 7 juillet par l'Assemblée, mais qui pourra être utilisé lors de recherches criminelles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après le Sénat, l'Assemblée nationale a adopté le 7 juillet une proposition de loi UMP visant à intégrer des données biométriques dans la carte nationale d'identité et à créer un fichier central regroupant les données de 45 à 50 millions de Français de plus douze ans. Un vote intervenu en session extraordinaire, et avec onze députés présents dans l'hémicycle.