Politique de la ville: «ne plus décider sans l’avis des habitants»

Trente ans après la Marche des beurs, les habitants des quartiers populaires restent à l’écart des décisions politiques. La sociologue Marie-Hélène Bacqué et Mohamed Mechmache, le fondateur d'ACLEFEU, viennent de transmettre au ministre délégué à la ville des propositions pour leur redonner du pouvoir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Trente ans après la Marche des beurs pour l’égalité et contre le racisme, les habitants des quartiers populaires restent à l’écart des décisions politiques. Même s’ils participent à la vie de la cité, leur voix est peu prise en compte, y compris lorsqu’ils sont directement concernés, comme avec la rénovation urbaine. Sollicités par le ministre délégué à la ville, François Lamy, la sociologue et urbaniste Marie-Hélène Bacqué et le fondateur d’ACLEFEU Mohamed Mechmache viennent de rendre public un rapport sur la citoyenneté et le pouvoir d’agir dans les quartiers populaires qu’ils ont intitulé Pour une réforme radicale de la politique de la ville, Ça ne se fera pas sans nous.