Michelin : salariés convoqués pour l'exemple

Par

L'entreprise Michelin de Joué-lès-Tours était en grève aujourd'hui, en solidarité avec l'agent de production convoqué pour des débordements s'étant produits au siège social de Clermont-Ferrand, lors d'un comité central extraordinaire (CCE), début juin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« L’usine s’est arrêtée à 10 heures. Elle est au point mort », ironise Claude Guillon, délégué syndical CGT du site Michelin de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire), en filant la métaphore. À ses côtés, une centaine de salariés se sont mis en grève de 10 à 13 heures, et de 15 à 18 heures, ce lundi 12 août. Un signe de solidarité envers l’agent de production convoqué à 16 h 30 dans le bureau du responsable du personnel pour avoir dégradé du matériel lors d’une action sociale menée au siège social de l’entreprise Michelin, à Clermont-Ferrand.