A Cognac, Verallia licencie sous la dictée de la finance

Par

Dans l’usine de fabrication de bouteilles du leader français, les salariés se mobilisent contre la fermeture d’un des trois fours. L’ex-filiale de Saint-Gobain, aux mains d’un fonds d’investissement, a distribué 100 millions d’euros de dividendes en juin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cognac (Charente).– En arrivant à Cognac (Charente) par le train, trois grandes cheminées rouge et blanche s’imposent tout de suite. Ce sont celles des fours de l’usine Verallia, ex-filiale emballage de Saint-Gobain, qui fournit les deux tiers du marché français des bouteilles de vin. Dominant les vignes, elles font partie du paysage depuis 1963.