Nucléaire: ces signes de vieillissement qu’EDF voudrait faire disparaître

Plus d’un tiers des réacteurs nucléaires français subissent une sollicitation excessive de leurs circuits. EDF surveille ces phénomènes mais ne les répare pas. Or, plus les centrales vieillissent, plus ces problèmes augmentent. Nos révélations à partir de documents internes obtenus d’un lanceur d’alerte. En collaboration avec le site allemand Correctiv.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Simple, efficace, rassurant. Le discours d’EDF sur l’état de ses centrales nucléaires est parfaitement usiné. Elles ont beau vieillir, elles sont de plus en plus sûres, à en croire l’entreprise. « Sur les dix dernières années, notre taux de panne a été divisé par deux. Le nucléaire n’a jamais été dans une meilleure situation en France qu’aujourd’hui », expliquait Dominique Minière, directeur exécutif du groupe, le 12 juillet, sur France Inter.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal