Le sort des djihadistes étrangers relève d'une responsabilité collective, dit Guterres

Par
La France, comme tous les pays concernés, doit accueillir les femmes et enfants de djihadistes partis combattre en zone irako-syrienne et la communauté internationale doit traiter solidairement du sort de ces combattants, a déclaré le secrétaire général des Nations unies dans un entretien diffusé mardi sur RTL.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La France, comme tous les pays concernés, doit accueillir les femmes et enfants de djihadistes partis combattre en zone irako-syrienne et la communauté internationale doit traiter solidairement du sort de ces combattants, a déclaré le secrétaire général des Nations unies dans un entretien diffusé mardi sur RTL.