Le Pen réclame la prison pour les assaillants en puissance

Par
La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a de nouveau demandé mercredi l'application d'un article du Code pénal qui prévoit de lourdes peines de prison pour les personnes en contact avec des organisations étrangères, au lendemain de la fusillade commise à Strasbourg par un homme fiché "S".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a de nouveau demandé mercredi l'application d'un article du Code pénal qui prévoit de lourdes peines de prison pour les personnes en contact avec des organisations étrangères, au lendemain de la fusillade commise à Strasbourg par un homme fiché "S".