Hulot/Darmanin: Macron met en garde contre un contre-pouvoir excessif

Par
Emmanuel Macron a assumé mardi le maintien au sein du gouvernement de Nicolas Hulot et de Gérald Darmanin, qui ont fait l'objet de plaintes pour agression sexuelle classées sans suite ou prescrites, mettant en garde contre un excès des contre-pouvoirs et une "République du soupçon".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a assumé mardi le maintien au sein du gouvernement de Nicolas Hulot et de Gérald Darmanin, qui ont fait l'objet de plaintes pour agression sexuelle classées sans suite ou prescrites, mettant en garde contre un excès des contre-pouvoirs et une "République du soupçon".