2. Non, Sarkozy, ce n'est pas rien

Par
Deux ans avant 2012, les élections régionales sont l'occasion de sanctionner nationalement un pouvoir qui le mérite. Car Nicolas Sarkozy, ce n'est pas rien, mais bien plutôt la mise en cause systématique du pacte républicain établi en France depuis 1945. Réponse à ceux qui prétendent le contraire, où l'on découvre que le diagnostic de Mediapart fait école à la fondation Terra Nova et dans la revue Esprit. Deuxième volet de notre série.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et si Sarkozy, ce n'était «rien» ? Et si ce n'était qu'un président «qui nous fait perdre du temps», qu'un «Chirac en sueur», qu'un président «banalement de droite»? Avec l'art des formules qui pimentent une chronique, notre confrère Thomas Legrand, éditorialiste à France Inter, s'offre actuellement un succès de librairie avec son essai, précisément intitulé Ce n'est rien (Stock).