Le projet de loi renseignement oublie les territoires

Par

Un rapport interne du syndicat de police Alliance relaie les préoccupations d’agents de terrain : le projet de loi sur le renseignement, dont les députés débattent à partir de ce lundi, loupe en partie le coche. Le Renseignement territorial (ex-RG) reste le parent pauvre de ce texte focalisé sur la DGSI.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déjà très décrié par les défenseurs des libertés individuelles, le projet de loi sur le renseignement pourrait bien se révéler en partie à côté de la plaque, au vu d’un rapport interne du syndicat de police Alliance (déjà cité par Le Monde) datant de mi-février 2015. Certes partiel, cet état des lieux d’une quarantaine de pages a le mérite de relayer les préoccupations d’agents de terrain.